| 
Run ar Puns le 01/04/2006
Document sans nom

Get the Flash Player to see this player.

 






Photos ci-dessus par : Hervé Le Gall - Galerie intégrale sur www.cinquiemenuit.com - Tout droits réservés

Le compte-rendu du concert par Hervé LE GALL :
Avec Katerine, le spectacle commence bien avant l'arrivée en scène. Sur le parking du run, une horde de groupies piaffe d'impatience, look vintage et perruques blondes de rigueur. Le petit groupe carbure à la kro, c'est toujours ça de pris. A l'intérieur du run, ambiance cool au coin du feu, décidément cet endroit est vraiment un monde à part, un lieu unique où la sono crache quelques décibels toujours triés sur le volet. Le run ar puñs est un bouillon de culture et sur les visages on lit l'impatience. "Ce soir, c'est blindé !" me confie Arno, hilare, toujours à l'affût avec le reste de l'asso du concert tendance avec trois longueurs d'avance. La salle se remplit, la température monte de quelques degrés, c'est maintenant. Katerine entre en scène, costard cravate, entre moquerie et compassion - en un mot - tendance dandy l'air de rien mais pas trop. En deux minutes l'affaire est dans l'sac, le gang des postiches frôle l'extase et le public embraye. Katerine est un showman, un phénomène, une attraction. Entouré d'un combo de zicos pointure extra-large, Mister K. mène l'ensemble avec autant de désinvolture que de maîtrise. Quand il nous sert son tubuesque "Louxor" et qu'il coupe le son, le public du Run joue le jeu. Parfaite osmose, top délire méga groove, ambiance pop vintage seventies, le tout servi par un son excellentissime et une mise en lumière ravissante. Les blondes platines gonflent les baudruches blanches et roses et Katerine s'en amuse, comme un gosse "oh ! un ballon rose !" Parce que Katerine c'est un peu ça, un grand garçon resté un peu gamin, au fond. D'ailleurs sur le titre "je vous emmerde" et son légendaire "vous dansez mademoiselle ?" on sent l'artiste un peu en retrait devant les gesticulations un tantinet vulgaires prodiguées par la blonde de service. Deux heures de show parfait plus tard, un show plus millimétré qu'il n'y paraît, Katerine revient avec ses zicos en body rose et talons hauts nous resservir un ticket pour "Louxor", boa pourpre autour du cou. Enorme triomphe. Public extatique. Merci Philippe. Putain de concert !